valeur


valeur

valeur [ valɶr ] n. f.
• 1080; lat. valor
I
1Ce en quoi une personne est digne d'estime (quant aux qualités que l'on souhaite à l'homme dans le domaine moral, intellectuel, professionnel). mérite. Haute valeur morale. distinction, moralité. « Leur valeur et leur compétence personnelle » (Valéry). « Il avait une haute conscience de sa valeur » (A. Hermant). Un savant de sa valeur, de cette valeur. calibre, carrure, envergure, étoffe, trempe. Un homme de valeur, et ellipt Une valeur : un homme qui a une valeur personnelle très grande (cf. Un homme hors pair, de premier ordre, exceptionnel).
2(fin XIIe) Littér. Bravoure. vaillance. « La valeur n'attend pas le nombre des années » ( P. Corneille).
II
1(XIIIe) Caractère mesurable (d'un objet) en tant que susceptible d'être échangé, désiré. prix. Valeur d'un bien, d'un terrain, d'un bijou. Déterminer la valeur de qqch. coter, estimer, évaluer, expertiser. Objet de valeur, de grande valeur. Objet de peu de valeur; sans valeur, dont on ne peut obtenir de l'argent. Augmentation de valeur. gain, plus-value. Diminution, perte de valeur. décote, dépréciation, dévalorisation, moins-value. Valeur vénale, marchande.
Loc. Mettre un bien, un capital en valeur, le faire valoir, produire. ⇒ valoriser. « L'aménagement et la mise en valeur de la station » (Romains). (XVIIIe) Fig. Mettre en valeur : faire valoir (une personne, une chose) en la montrant à son avantage; mettre en relief, faire ressortir. Savoir se mettre en valeur. « De manière à mettre en valeur à la fois la virtuosité du fils et celle du père » (R. Rolland). Mot mis en valeur dans la phrase.
2(1705) Écon. Qualité (d'un bien, d'un service) fondée sur son utilité (valeur d'usage), sur le rapport de l'offre à la demande (valeur d'échange), sur la quantité de facteurs nécessaires à sa production (valeur travail). Théorie de la valeur. Valeur de la force de travail. Valeur ajoutée : différence entre la valeur de la production et la valeur des consommations intermédiaires nécessitées par cette production. Taxe à la valeur ajoutée (T. V. A.). Fin. Valeur intrinsèque, extrinsèque de la monnaie. Valeur or.
3Titre représentatif d'un droit financier, d'une créance. Valeurs financières et monétaires. Valeurs réalisables. Valeurs disponibles : liquidités. Valeurs en espèces.
Valeurs mobilières ou valeurs, nom générique des titres négociables. ⇒ 2. action, 2. bon, emprunt, obligation, 1. part, titre (de rente); sicav. La Bourse des valeurs. Cote, cours d'une valeur. Spéculer sur les valeurs mobilières. boursicoter. Portefeuille de valeurs. Valeurs refuges.
Effet de commerce. billet, papier. Escompte d'une valeur. Valeur à recouvrer.
4Dr. mar. Valeur agréée : fixation de la valeur d'un navire.
III
1Caractère de ce qui répond aux normes idéales de son type, qui a de la qualité. « L'originalité de Gavarni et la valeur de cet œuvre » (Gautier). Attacher de la valeur à un objet, un souvenir. « Ce que la proche attente de la mort donne de valeur à l'instant » (A. Gide).
2Qualité estimée par un jugement. qualité. Des œuvres de valeur inégale. « La valeur d'une image se mesure à l'étendue de son auréole imaginaire » (Bachelard). Juger qqch. au-dessus ( surestimer) , au-dessous de sa valeur ( déprécier, méjuger, sous-estimer) , à sa valeur. Philos. JUGEMENTS DE VALEUR (opposé à jugements de réalité) ,par lesquels on affirme qu'un objet est plus ou moins digne d'estime. Porter un jugement de valeur sur qqch.
3 Qualité de ce qui produit l'effet souhaité. efficacité, portée, utilité. La valeur d'une méthode. Spécialt Caractère de ce qui a cours légalement. validité. Date de valeur (d'un chèque).
4Caractère de ce qui satisfait à une certaine fin. intérêt, 1. sens. « Les lignes qui tracent le contour du corps ont une valeur par elle-même » (Taine). La valeur expressive d'un mot.
5(2e moitié XIXe) UNE VALEUR : ce qui est vrai, beau, bien, selon un jugement personnel plus ou moins en accord avec celui de la société de l'époque; ce jugement. Les valeurs morales, sociales, esthétiques. Théorie des valeurs ( axiologie) . « Les valeurs d'une société » (Malraux). « La liberté, seule valeur impérissable de l'histoire » (Camus). Échelle des valeurs : l'ensemble des valeurs classées de la plus haute à la plus faible, dans la conscience, et servant de référence dans les jugements, la conduite. « Le système de valeurs [d'une société] reflète sa structure » (Sartre).
IV
1(1845) Mesure (d'une grandeur variable). « Affirmer d'une grandeur qu'elle est mesurable, c'est affirmer qu'on peut en fixer la valeur » (Broglie). Valeur numérique. mesure. Valeur absolue d'un nombre réel, ce nombre s'il est positif, son opposé s'il est négatif. Valeur relative : rapport d'une grandeur à une autre grandeur. ⇒ proportion.
Quantité approximative. Ajoutez la valeur d'une cuillère à café. 2. équivalent.
2Mesure conventionnelle (attachée à un signe). La valeur des différentes cartes.
(1659) Durée relative (d'une note, d'un silence), indiquée par sa figure, éventuellement modifiée par certains signes. La valeur d'une blanche est deux noires.
3(XVIIe) Ling. Sens (d'un mot) limité ou précisé par son appartenance à une structure (champ associatif, contexte). « Dans la langue, chaque terme a sa valeur par son opposition avec tous les autres termes » (Saussure).
4(1792) Peint. Qualité (d'un ton plus ou moins foncé ou plus ou moins saturé). « Des écarts de valeurs plutôt que des contrastes de tons » (Fromentin).
⊗ CONTR. Médiocrité, nullité; non-valeur; lâcheté.

valeur nom féminin (bas latin valor, -oris, du latin classique valere, valoir) Ce que vaut un objet susceptible d'être échangé, vendu, et, en particulier, son prix en argent : Terrain qui a doublé sa valeur. Équivalent d'une quantité : Ajoutez la valeur de deux cuillerées de rhum. Mesure conventionnelle attachée à quelque chose, à un symbole, à un signe : La valeur des cartes à jouer. Ce par quoi quelqu'un est digne d'estime sur le plan moral, intellectuel, professionnel, etc. : Recrue de grande valeur. Littéraire. Courage, vaillance guerrière. Caractère de ce qui remplit les conditions requises pour être valable : Sans signature, cet acte n'a aucune valeur. Caractère de ce qui produit l'effet voulu : Valeur d'une méthode. Importance, prix attaché subjectivement à quelque chose : Attacher de la valeur à des souvenirs de famille. Ce qui est posé comme vrai, beau, bien, d'un point de vue personnel ou selon les critères d'une société et qui est donné comme un idéal à atteindre, comme quelque chose à défendre : Nous avions des systèmes de valeurs différents. Nuance de sens que prend un mot dans la phrase considérée, effet littéraire produit. Beaux-arts Degré de clarté d'un ton, relativement aux autres tons d'une peinture. (La distribution des valeurs, dans un tableau, permet de rendre le modelé des objets et la profondeur de l'espace.) Linguistique Chez Saussure, signification d'une unité linguistique telle qu'elle se dégage des positions relatives à cette unité à l'intérieur du système de la langue. Mathématiques Pour une fonction f en un point x0 image de x0 par f, quand elle existe, notée f (x0). Musique Durée relative des figures de notes et de silences. (Elle s'exprime directement par leur forme.) ● valeur (citations) nom féminin (bas latin valor, -oris, du latin classique valere, valoir) Pierre Corneille Rouen 1606-Paris 1684 Je suis jeune, il est vrai ; mais aux âmes bien nées La valeur n'attend point le nombre des années. Le Cid, II, 2, Rodrigue Gustave Flaubert Rouen 1821-Croisset, près de Rouen, 1880 Académie française, 1880 À moins d'être un crétin, on meurt toujours dans l'incertitude de sa propre valeur et de celle de ses œuvres. Correspondance, à Louise Colet, 1852 Charles de Gaulle Lille 1890-Colombey-les-Deux-Églises 1970 On ne donne la valeur aux troupes comme la saveur aux fruits qu'en contrariant la nature. Vers l'armée de métier Plon François, duc de La Rochefoucauld Paris 1613-Paris 1680 La parfaite valeur est de faire sans témoins ce qu'on serait capable de faire devant tout le monde. Maximes Jules Romains, pseudonyme littéraire devenu ensuite le nom légal de Louis Farigoule Saint-Julien-Chapteuil, Haute-Loire, 1885-Paris 1972 Académie française, 1946 La vie d'un homme, la liberté d'un homme ont si peu d'importance dès qu'elles cessent d'être des valeurs infinies. Les Hommes de bonne volonté, le Monde est ton aventure Flammarion Antoine de Saint-Exupéry Lyon 1900-disparu en mission aérienne en 1944 Ce pour quoi tu acceptes de mourir, c'est cela seul dont tu peux vivre. Citadelle Gallimard Albert Engström Lönneberga, Småland, 1869-Stockholm 1940 Il en est de la politesse comme des autres valeurs : une fois usées, il faut les réévaluer. La Politesse Oscar Fingal O'Flahertie Wills Wilde Dublin 1854-Paris 1900 Qu'est-ce qu'un cynique ? C'est un homme qui connaît le prix de tout et la valeur de rien. What is a cynic ? A man who knows the price of everything, and the value of nothing. L'Éventail de Lady Windermerevaleur (expressions) nom féminin (bas latin valor, -oris, du latin classique valere, valoir) Familier. C'est de valeur, au Canada, c'est regrettable, malheureux. Mettre quelque chose en valeur, faire en sorte que ses qualités ressortent : Un maquillage qui met son visage en valeur ; utiliser quelque chose au mieux : Mettre ses idées en valeur. Mettre quelqu'un en valeur, se mettre en valeur, faire en sorte qu'il apparaisse sous un jour avantageux, se faire valoir. Jour de valeur, chacun des jours qui séparent la date de valeur et la date de l'opération ayant généré sur un compte un crédit ou un débit. Valeur de deuxième catégorie, valeur mobilière émise par le secteur privé. Valeur de première catégorie, valeur mobilière émise par le secteur public. Valeur liquidative, cours d'achat ou de rachat des actions ou parts d'un O.P.C.V.M. Valeur mobilière, titre qui matérialise les droits acquis par ceux qui ont apporté à une personne morale, publique ou privée, les espèces ou les biens nécessaires à son fonctionnement. Valeur déclarée, valeur de la chose transportée, indiquée par l'expéditeur en vue de fixer le montant de la responsabilité du transporteur en cas de perte ou de détérioration au cours du transport. Valeur vénale, valeur de réalisation d'un bien. Analyse de la valeur, méthode d'analyse économique consistant à repérer les fonctions (principales, accessoires, superflues) remplies par un produit, ses éléments composants ou ses procédés de fabrication, et à leur associer un coût. Valeur ajoutée, différence entre la valeur des produits consommés par une entreprise au cours de son processus de production dans une période donnée et la valeur finale de sa production pour cette période. Valeur en compte, valeur portée au compte de celui qui doit toucher la somme énoncée dans une lettre de change. Valeur d'échange, faculté que donne un bien ou un service d'en acquérir d'autres ; pour Marx, proportion dans laquelle des valeurs d'usage différentes s'échangent entre elles. Valeur d'usage, valeur qui procède de la propriété, pour les biens et les services, de satisfaire les besoins ; pour Marx, objet matériel ou intellectuel, service, etc., qui ont une utilité sociale et qui résultent du travail humain. Valeur de vérité, propriété de toute proposition. (Les logiques bivalentes considèrent qu'il n'existe que deux valeurs de vérité, le vrai et le faux.) Valeur instantanée, valeur d'une grandeur variable à l'instant considéré. Valeur moyenne, moyenne de toutes les valeurs que la grandeur prend pendant une période. Valeur déclarée, lettre ou paquet dont l'acheminement est spécialement surveillé par l'administration de La Poste. ● valeur (synonymes) nom féminin (bas latin valor, -oris, du latin classique valere, valoir) Ce que vaut un objet susceptible d'être échangé, vendu, et...
Synonymes :
Ce par quoi quelqu'un est digne d'estime sur le plan...
Synonymes :
- capacités
- mérite
Caractère de ce qui remplit les conditions requises pour être...
Synonymes :
- validité
Importance, prix attaché subjectivement à quelque chose
Synonymes :
- intérêt
- portée

valeur
n. f.
aA./a
rI./r
d1./d Ce par quoi une personne est digne d'estime, ensemble des qualités qui la recommandent. (V. mérite.) Avoir conscience de sa valeur. C'est un homme de grande valeur.
d2./d Vx Bravoure (spécial., au combat). "La valeur n'attend pas le nombre des années" (Corneille).
rII./r
d1./d Ce en quoi une chose est digne d'intérêt. Les souvenirs attachés à cet objet font pour moi sa valeur.
|| Importance, intérêt accordés subjectivement à une chose. La valeur que j'accorde à votre appui, à votre opinion.
d2./d Caractère de ce qui est reconnu digne d'intérêt, d'estime, de ce qui a de la qualité. L'éminente valeur de cette oeuvre.
d3./d Qualité de ce qui a une certaine utilité, une certaine efficacité. Comme il ignore cette affaire, ses conseils sont sans valeur.
d4./d Caractère de ce qui est recevable, de ce qui peut faire autorité (du point de vue d'une règle, d'un ensemble de principes). La valeur d'une théorie scientifique.
aB./a
rI./r
d1./d Caractère mesurable d'un objet, en tant qu'il est susceptible d'être échangé, désiré, vendu, etc. (V. prix.) Faire estimer la valeur d'un objet d'art.
Loc. adj. De valeur: dont la valeur est élevée.
|| Mettre en valeur un bien, un capital, le faire valoir, le faire fructifier.
Fig. Présenter avantageusement. Objet mis en valeur dans une vitrine.
|| (Abstrait) Son article a mis en valeur cet aspect de la question, il en a fait ressortir toute l'importance.
d2./d ECON Qualité d'une chose, liée à son utilité objective ou subjective (valeur d'usage), à la quantité de travail fourni pour la produire, au rapport de l'offre et de la demande (valeur d'échange), etc. La théorie marxiste de la valeur: V. marxisme et plus-value.
Valeur ajoutée: différence entre la valeur d'un produit et le coût de ce qui est nécessaire à sa production.
Valeur-or d'une monnaie.
d3./d AGRIC Valeur agricole ou culturale: qualité d'une terre, d'une zone en termes de rendement.
d4./d FIN Valeurs mobilières ou, absol., valeurs: tous les titres négociables (rentes, actions, etc.). Valeurs cotées en Bourse.
rII./r
d1./d Mesure (d'une grandeur, d'un nombre).
|| MATH Valeur algébrique, affectée d'un signe (+ ou -).
Valeur absolue d'un nombre réel, le nombre réel positif dont il est l'égal ou l'opposé.
|| Cour. Quantité approximative. Ajoutez la valeur de deux cuillerées à soupe de farine.
d2./d MUS Durée relative de chaque note, indiquée par sa figure. La valeur d'une blanche est égale à celle de deux noires.
d3./d Mesure conventionnelle (d'un signe dans une série). Valeur d'une carte, d'un pion.
d4./d BX-A Intensité relative d'une couleur, définie par son degré de saturation.
Par anal. Sens ou pouvoir lié à un effet littéraire, expressivité obtenue par le moyen du style. Ce mot prend à cette place toute sa valeur.
aC./a
rI./r Jugement de valeur.
d1./d PHILO (Par oppos. à jugement de réalité.) Assertion qui implique une appréciation sur ce qui est énoncé comme un fait. (En ce sens, "le vin est bon" est un jugement de valeur et "j'aime le vin" est un jugement de réalité.)
d2./d Cour. Assertion par laquelle on affirme qu'une chose est plus ou moins digne d'estime.
rII./r Principe idéal auquel se réfèrent communément les membres d'une collectivité pour fonder leur jugement, pour diriger leur conduite. Les valeurs morales, sociales, esthétiques. échelle de valeurs. Les valeurs traditionnelles.
aD./a (Québec) Loc. Fam. De valeur: dommage, malheureux, fâcheux (en parlant de qqch). C'est de valeur que tu ne viennes pas.

⇒VALEUR, subst. fém.
I. A. — Caractère mesurable prêté à un objet en fonction de sa capacité à être échangé ou vendu; prix correspondant à l'estimation faite d'un objet. Valeur approximative; valeur d'un bien, d'un bijou, d'un terrain; objet estimé au-dessus, en-dessous de sa valeur; objet de peu de valeur; déterminer, estimer la valeur de qqc.; perdre, rapporter le centuple de sa valeur; prendre de la valeur; donner de la valeur à qqc.; doubler, tripler de valeur. Une œuvre d'art (digne de ce nom et faite avec conscience) est inappréciable, n'a pas de valeur commerciale, ne peut pas se payer (FLAUB., Corresp., 1872, p. 458):
1. ... quand on dit que le gouvernement emprunte, on dit mal: le gouvernement n'emprunte pas de fonds; il vend des rentes. Ces rentes augmentent-elles de valeur sur la place, comme marchandises, tant mieux pour moi. Diminuent-elles de valeur vénale, tant pis pour moi.
CHATEAUBR., Mém., t. 3, 1848, p. 236.
Valeur locative. V. locatif1. Valeur marchande. Valeur vénale.
— [En fonction de déterm.]
De valeur. Estimé à un prix élevé, qui vaut cher. Bijou de grande valeur. Il nous est arrivé vingt fois de laisser dans nos tentes, à la campagne, une foule d'effets et de choses de valeur (GOBINEAU, Corresp. [avec Tocqueville], 1856, p. 253). Madame mère, ayant décrété la réquisition de nos bourses, saisit également tous objets de valeur en notre possession: timbales d'argent de nos baptêmes, chaînes de cou à médailles d'or, stylos offerts par le protonotaire, épingles de cravate (H. BAZIN, Vipère, 1948, p. 58).
Sans valeur. Qui n'est pas d'un grand prix. Bibelot sans valeur. Bientôt les jours de courrier firent événement pour la comtesse; ces courriers apportaient des fleurs, des fruits, de petits cadeaux sans valeur, mais qui l'amusaient (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 98). Notre attention s'est portée simultanément sur un exemplaire très frais des Œuvres Complètes de Rimbaud, perdu dans un très mince étalage de chiffons, de photographies jaunies du siècle dernier, de livres sans valeur et de cuillers en fer (BRETON, Nadja, 1928, p. 50).
B. — ÉCON. Évaluation d'une chose en fonction de son utilité sociale, de la quantité de travail nécessaire à sa production, du rapport de l'offre et de la demande. Les espaces libres deviennent de plus en plus rares et onéreux. La valeur des hangars, des resserres, que nécessite l'entrepôt des objets en sommeil a subitement dépassé la valeur de ces objets (J.-R. BLOCH, Dest. du S., 1931, p. 141):
2. Il n'en est pas d'une dette publique comme des denrées de première nécessité: moins il y a de ces denrées, plus elles ont de valeur. C'est qu'elles ont une valeur intrinsèque, et que leur valeur relative s'accroît par leur rareté. La valeur d'une dette au contraire ne dépend que de la fidélité du débiteur.
CONSTANT, Princ. pol., 1815, p. 121.
Valeur ajoutée. Différence entre la valeur finale d'un produit au prix du marché et la valeur initiale des matériaux et des services utilisés pour sa production. La valeur, calculée aux prix du marché des produits et services achetés est inférieure à la valeur, calculée selon les mêmes critères, des produits et services vendus. L'écart constitue la valeur ajoutée (Univers écon. et soc., 1960, p. 24-11).
Taxe à la valeur ajoutée (T.V.A.). La taxe à la production est remplacée par une taxe à la valeur ajoutée, comportant deux taux (Industr. fr. engrais chim., 1954, p. 27).
Valeur d'échange. Rapport quantitatif établi entre des marchandises qui, ayant une valeur d'usage différente, entrent dans le circuit commercial. Le prix de revient à la vente ou valeur d'échange du produit est égal au prix de revient à la production augmenté des frais commerciaux (...) et, d'une part de frais administratifs (BRUNERIE, Industr. alim., 1949, p. 221).
Valeur d'usage. Qualité qu'a une marchandise ou un produit de satisfaire un besoin social donné. La valeur (...) présente deux faces: l'une, que les économistes appellent valeur d'usage, ou valeur en soi; l'autre, valeur en échange, ou d'opinion (PROUDHON, Syst. contrad. écon., t. 1, 1846, p. 59). Des produits de divers ordres dont la valeur d'usage et la valeur d'échange ne (...) [dépendent] que fort peu de ce qu'ils sont (VALÉRY, Variété IV, 1938, p. 261).
En valeur. En l'état d'une chose qui a de la valeur. Les fermes bâties et les cultures en pleine valeur (BALZAC, Lys, 1836, p. 134).
Mettre en valeur. Faire valoir, faire fructifier. Synon. valoriser. Mettre un bien, un capital en valeur; mettre un pays, une région en valeur. La terre (...) est assez bien mise en valeur, et la culture est intense (A. FRANCE, Pierre bl., 1905, p. 263).
Au fig. Faire valoir, mettre en évidence, à son avantage, en relief une personne, une qualité, un objet. Savoir se mettre en valeur; mettre en valeur ses dons. [Swann] s'efforçait à discerner, à aimer en eux [les gens qu'il recevait] les qualités que tout être humain révèle (..); il mettait en valeur les mérites de Mme Bontemps comme autrefois ceux de la princesse de Parme (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 514). Une belle lumière mettait en valeur les toilettes, faisait étinceler les bijoux et donnait à la chair une tonalité chaude (PEISSON, Parti Liverpool, 1932, p. 166).
Mise en valeur. Action de faire valoir, de faire fructifier; résultat de cette action. Synon. valorisation. L'économie mondiale entendue comme la mise en valeur, dans le dessein de satisfaire les besoins de tous, de toutes les ressources humaines et matérielles de la planète (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 281).
Au fig. Action de mettre en évidence, en relief (une personne, une qualité, un objet); résultat de cette action. Mise en valeur d'une toilette, d'un bijou. Que de forces isolées, perdues! Quelle ne serait pas la grandeur de notre pays, le rayonnement des œuvres, la mise en valeur de chacun, si ces forces étaient ordonnées (...)! (GIDE, Faux-monn., 1925, p. 1210).
FIN., MONNAIE. Valeur officielle d'une monnaie; monnaie sans valeur; rapport de valeurs entre les monnaies; maintenir, protéger la valeur d'une monnaie. Billets de banque dont la valeur se mesure à l'or qu'ils représentent (MAURIAC, Journal 2, 1937, p. 149). Variation de la valeur du franc par rapport à une période de référence donnée (Industr. fr. engrais chim., 1954, p. 26). Valeur or d'une monnaie.
Valeur intrinsèque, métallique d'une monnaie. Valeur du métal utilisé pour la fabrication d'une pièce de monnaie. Il y a une impression singulière dans le maniement direct de 5 à 600 napoléons. Les valeurs métalliques sont plus parlantes que les chiffres ou les chiffons (AMIEL, Journal, 1866, p. 317). Jusque vers 1870, la monnaie était essentiellement représentée par des pièces d'or et d'argent, dont la valeur de frappe correspondait à la valeur métallique (BAUDHUIN, Crédit et banque, 1945, p. 34).
Valeur de frappe d'une monnaie. Valeur gravée sur une pièce. Supra ex. de Baudhuin.
Valeur conventionnelle, extrinsèque, monétaire, nominale de la monnaie. Ces lingots n'ont pas, dans les sociétés archaïques, une valeur monétaire comparable à notre monnaie moderne: ils ont une fonction symbolique et ne sauraient servir d'instrument d'acquisition (Traité sociol., 1968, p. 216).
C. — BOURSE, FIN.
1. Valeur mobilière ou, p. ell. du déterm., valeur. Titre négociable coté ou non en Bourse. Il laissait le domaine de la Fortelle, trois manufactures en Picardie, le bois de Crancé dans l'Yonne, une ferme près d'Orléans, des valeurs mobilières considérables (FLAUB., Éduc. sent., t. 2, 1869, p. 225). La Dame: (...) j'ai acheté un tas d'actions de charbonnages. Docteur, que pensez-vous des charbonnages? Knock: Ce sont, en général, d'excellentes valeurs, un peu spéculatives peut-être, sujettes à des hausses inconsidérées suivies de baisses inexplicables (ROMAINS, Knock, 1923, II, 5, p. 13).
SYNT. Valeur de bourse; valeur admise à la cote, négociable en banque; valeur indexée; valeur sûre; valeur refuge; valeur étrangère; valeur d'état; valeur de placement; valeur de père de famille; cours, baisse, hausse, marché des valeurs; portefeuille de valeurs; spéculer, trafiquer sur les valeurs.
2. Effet de commerce. Valeur commerciale; escompte d'une valeur. Le service des cartes-lettres remboursement (...) complète celui des valeurs à recouvrer et consiste à faire livrer des envois de marchandises contre paiement par le destinataire de la somme indiquée par l'expéditeur (Admin. P. et T., 1964, p. 37).
Au fig. ou p. métaph. Un phénomène de ce temps, c'est que la valeur la plus positive, la plus réalisable est la curiosité, l'objet d'art. C'est devenu une valeur plus sûre que la rente, que la terre, que la maison (GONCOURT, Journal, 1865, p. 168).
II. A. — Mesure d'une grandeur, d'une quantité variable. On rencontre (...) de bonne heure le calcul des valeurs d'une fonction à partir de leurs différences, employé comme procédé pratique d'intégration, et même, peut-on dire, d'intégration d'équation différentielle (BOURBAKI, Hist. math., 1960, p. 203). La plupart des appareils de mesure indiquent la valeur d'une grandeur physique par la position d'un index se déplaçant le long d'un segment de droite, ou d'un arc de cercle (COUFFIGNAL, Mach. penser, 1964, p. 51).
Valeur absolue.
P. ext. La valeur de. Quantité approximative. La valeur d'un litre, de deux cuillers; la valeur d'un chapitre. La notion du temps étant supprimée, la nuit entière n'a-t-elle eu pour moi à peine que la valeur d'une seconde? (BAUDEL., Paradis artif., 1860, p. 340). Généralement, leur panier contient la valeur d'un sou de pain pour eux quatre (FRAPIÉ, Maternelle, 1904, p. 258). Un litre de vin rouge était entamé; il en mit le goulot à sa bouche, en but la valeur d'un verre (MONTHERL., Célibataires, 1934, p. 750).
SYNT. Valeur algébrique, arithmétique, mathématique, numérique; valeur approchée, intermédiaire, limite, moyenne, théorique; valeur minimale, maximale, extrême; valeur de crête; valeur d'une expression algébrique, d'un nombre, d'une grandeur, d'un paramètre, d'une variable, d'une inconnue; expression d'une valeur.
B. — 1. Mesure conventionnelle attachée à un élément appartenant à une série hiérarchisée. Valeur d'un jeton, d'un pion; valeurs des cartes. Les dominos « classiques » (...) But du jeu: se débarrasser de ses dominos en réalisant une suite de manière que les points portés sur les demi-dominos accolés soient de même valeur (Jeux et stratégies, avr. 1980, p. 33).
2. Durée relative d'une note de musique. Chaque note prend, en raison de ses rapports avec les autres, une valeur à laquelle elle doit sa signification et son effet esthétique (D'INDY, Compos. mus., t. 1, 1897-1900, p. 94). Délimiter les mesures par des lignes verticales et la durée des attitudes par la représentation des valeurs musicales habituelles: ronde, blanche, noire, croche, etc. (BOURGAT, Techn. danse, 1959, p. 122).
C. — 1. LING. Sens d'une unité linguistique déterminée par son appartenance à un système. Connaître la valeur d'un mot. La valeur propre du mot que est de marquer la dépendance où une proposition est d'une autre (DESTUTT DE TR., Idéol. 2, 1803, p. 145):
3. Quand on parle de la valeur d'un mot, on pense généralement et avant tout à la propriété qu'il a de représenter une idée, et c'est là en effet un des aspects de la valeur linguistique. Mais s'il en est ainsi, en quoi cette valeur diffère-t-elle de ce qu'on appelle la signification? Ces deux mots seraient-ils synonymes? Nous ne le croyons pas, bien que la confusion soit facile, d'autant qu'elle est provoquée, moins par l'analogie des termes que par la délicatesse de la distinction qu'ils marquent.
SAUSS. 1916, p. 158.
2. STYL. Sens, signification que prend un mot dans un contexte donné; effet littéraire, effet de sens produit par un mot dans un contexte donné. Valeur effective, expressive, métaphorique d'un mot. Il faut discerner avec une extrême lucidité toutes les modifications de la valeur d'un mot suivant la place qu'il occupe (MAUPASS., Pierre et Jean, 1888, p. 282).
3. [À l'oral] Sens, effet produit par une intonation. Il me fit remarquer (...) avec quelle intelligence, quelle justesse imprévue l'actrice disait à Œnone: « Tu le savais! » Il avait raison: cette intonation-là, du moins, avait une valeur vraiment intelligible et aurait dû par là satisfaire à mon désir de trouver des raisons irréfutables d'admirer la Berma (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 567).
D. — PEINT. Intensité relative d'une couleur, d'un ton. Cette tache blanche au milieu du tableau [la Vierge au lapin] est la note dominante sur laquelle se règlent les valeurs du coloris (GAUTIER, Guide Louvre, 1872, p. 76). Le paysage est dans les valeurs d'un camaïeu gris (CLAUDEL, Soulier, 1944, 1re part., 1re journée, 2, p. 946). Il faudra toute une évolution pour que l'on songe à demander à la gravure, puis à la photogravure le rendu des valeurs (HUYGHE, Dialog. avec visible, 1955, p. 14).
III. A. — Qualité physique, intellectuelle, morale d'une personne qui la rend digne d'estime. Homme d'une haute valeur morale; apprécier, estimer, juger qqn à sa juste valeur. Je dirai quelques mots sur toi, mais je ne te gênerai point en insistant avec lourdeur sur ton courage ou sur ta valeur professionnelle (SAINT-EXUP., Terre hommes, 1939, p. 160):
4. Je voudrais pouvoir suivre des yeux cet enfant dans sa carrière. Si peu encombré de sentiments et de scrupules, ne manquant certes pas de valeur personnelle, prêt à fouler aux pieds tout ce qui ne peut pas lui servir, âpre au gain et poursuivant à travers n'importe quoi son profit, il ne laissera pas de réussir.
GIDE, Journal, 1943, p. 218.
— [En fonction de déterm.] De peu de valeur. On imprime Merrill, Regnier, Verhaëren, Jammes, des poètes de valeur certes, mais enfin dont pas un n'aurait pu coller debout ces trois strophes, et on refuse Murmures dans la Nuit (MIOMANDRE, Écrit sur eau, 1908, p. 156). Un architecte de grande valeur a pourtant mal terminé une église gothique de Rouen (ALAIN, Beaux-arts, 1920, p. 176).
P. méton. Personne qui a de la valeur. P. anal. Dès l'instant où Cyrano imaginait le pépin-soleil, il avait la conviction que le pépin était un centre de vie et de feu, bref, une valeur (BACHELARD, Poét. espace, 1957, p. 143).
B. — Vieilli. Bravoure au combat, courage, hardiesse. Valeur guerrière; indomptable valeur. La bataille fut perdue, malgré les prodiges de valeur des chevaliers de France et d'Écosse, qui vendirent chèrement la victoire aux Anglais (BARANTE, Hist. ducs. Bourg., t. 4, 1821-24, p. 433). Fils du comte Amaury, je connais ton courage; Ma nièce a dû la vie à ta jeune valeur; Mais celui que tu viens combattre est, par malheur, Vaillant autant que fort et rude à la bataille (BORNIER, Fille Rol., 1875, III, 4, p. 73).
Rem. Le vers de Corneille La valeur n'attend pas le nombre des années (Le Cid, II, 2) est devenu proverbial.
IV. A. — Qualité intrinsèque d'une chose qui, possédant les caractères idéaux de son type, est objectivement digne d'estime. Originalité et valeur d'une œuvre. Quiconque, liseuse ou seulement curieuse, a regardé attentivement cette liste de quelques livres donnés ici par nous chaque quinzaine, a pu s'apercevoir qu'il n'y apparaissait que les titres d'ouvrages remarquables avant tout par leur haute valeur littéraire (MALLARMÉ, Dern. mode, 1874, p. 840). Un de ces romans aux personnages si ressemblants et aux intrigues si passionnantes, se trouve être écrit dans un style plat et lâché, ils [les critiques] parlent de ce défaut avec indulgence, comme d'une imperfection regrettable (...) qui n'entame en rien la valeur véritable de l'œuvre (SARRAUTE, Ère soupçon, 1956, p. 150).
— [En fonction de déterm.] Enseignement de valeur. Courtial avait publié vers 1893 un véritable traité « De la Traction Verticale » (...) C'était un ouvrage de valeur, absolument irréfutable, mais pourtant qui ne constituait dans l'ensemble de son œuvre qu'un modeste et frêle apport (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 416).
B. — Qualité, importance estimée par un jugement subjectif. Accorder beaucoup de valeur; juger à sa juste valeur; apprécier qqc. à sa valeur véritable; prêter une valeur excessive à qqc. Mais ne trouvez-vous pas vous-même, Aurelle, reprit le major Parker, que l'intelligence soit estimée chez vous [en France] au-dessus de sa valeur réelle? (MAUROIS, Sil. Bramble, 1918, p. 14). Il redoutait d'avoir perdu le discernement de l'injuste et du juste, et n'en revenait pas d'hésiter sur la valeur de ses actes (MAURIAC, Baiser Lépreux, 1922, p. 203).
N'avoir qu'une valeur relative. La forme étant la seule réalité, toutes les différences réelles étant des différences de forme, tous les autres mots du vocabulaire philosophique n'ont plus qu'une valeur relative (RUYER, Esq. philos. struct., 1930, p. 105).
PHILOS. Jugement de valeur. V. jugement D 3.
C. — Qualité objective correspondant à un effet souhaité, à un but donné; efficacité, validité d'une chose. Raisons qui paraissent sans valeur; valeur d'un argument, d'un raisonnement, d'une théorie. Une petite bibliothèque scolaire, précieuse par la valeur de l'enseignement autant que par l'attrait du format (MALLARMÉ, Dern. mode, 1874, p. 744). Des dispositions de ce genre sont, maintenant, adoptées en Middle-East et j'ai la satisfaction de constater que la valeur militaire des éléments français d'aviation en est devenue meilleure (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 613).
DR., JUST. Valeur (légale). Qualité qui donne effet à un acte, à un titre, qui détermine l'efficacité d'un droit, d'une preuve. Valeur d'un témoignage; loi sans valeur.
J'ai retrouvé dans les papiers de maman une lettre que lui écrivit en 1916 M. d'Aumagne, lui disant: « Ne parlons plus de cela ». Mais il paraît que ça n'a pas de valeur légale (MONTHERL., Célibataires, 1934, p. 746).
D. — Importance, portée d'une chose. Il y a des paroles sans valeur jetées dans une conversation qui, à de certains moments, entrent en vous, vous pénètrent, des paroles qu'on ne peut chasser de sa mémoire (GONCOURT, Journal, 1888, p. 812). Plus nous percevons directement les choses, ou les événements, ou les êtres, sans traduire aussitôt nos impressions en clichés, en formules toutes faites, et plus ces perceptions ont de valeur (VALÉRY, Variété III, 1936, p. 282).
E. — Loc. Avoir (la) valeur, une valeur de. Équivaloir, avoir la même fonction, la même fin que. Avoir valeur d'exemple. Dire qu'un objet est beau, c'est lui donner valeur d'énigme (VALÉRY, Variété IV, 1938, p. 247).
V. A. — Caractère, qualité de ce qui est désiré, estimé parce que donné et jugé comme objectivement désirable ou estimable. Concept, notion de valeur; valeur de la morale, du beau, du bien, du juste; valeur de la science, du progrès scientifique; valeur morale de l'action; valeur de l'individu, de la personne humaine. Martin, avant de se faire justice d'une quatrième balle [il venait de tuer trois personnes], s'accorda un moment de réflexion et considéra les trois corps affalés, mais malgré ses efforts, il ne put s'intéresser à ce spectacle de mort, ni à la valeur de son acte (AYMÉ, Derr. chez Martin, 1938, p. 137):
5. Toute valeur, quelle qu'elle soit, est indivisiblement l'objet d'un désir et l'objet d'un jugement; le désir est le moteur, mais le jugement en est l'arbitre. Et les théories de la valeur s'opposent entre elles par la prééminence qu'elles accordent soit au désir, soit au jugement dans la constitution de la valeur. Mais la valeur réside dans leur union et, si l'un ou l'autre de ces facteurs manquent la valeur s'écroule.
L. LAVELLE, Tr. des val., I, 196 ds FOULQ.-ST-JEAN 1969.
B. — P. méton. Chose ayant ce caractère; ce qui est beau, bien, vrai, juste. Valeurs esthétiques, morales, sociales; valeurs absolues, relatives; valeurs communes, humaines, individuelles, universelles; valeurs d'un milieu, d'une société, d'une époque; valeurs de (la) gauche; hiérarchie, changement, crise, effondrement, transmutation des valeurs; système de valeurs; avoir des valeurs; avoir les mêmes valeurs. Devant le charnier des valeurs mortes, nous découvrons que les valeurs vivent et meurent en liaison avec le destin. Comme les types humains qui expriment les plus hautes d'entre elles, les valeurs suprêmes sont des défenses de l'homme (MALRAUX, Voix sil., 1951, p. 631).
Échelle des valeurs. V. échelle C 2 b.
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1100 valor « ce qu'une personne est estimée pour son mérite, ses qualités » (Roland, éd. J. Bédier, 534); ca 1175 valor « bravoure, vaillance » (BENOÎT DE STE-MAURE, Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 1234); 1578-83 une valleur « une personne qui a de la valeur » (D'AUBIGNÉ, Le Printemps ds Œuvres, éd. E. Réaume et De Caussade, t. 3, p. 192); 2. a) ) ca 1100 aveir valor « être propre à un certain usage » (Roland, 1362); ca 1260 valeur « ce que vaut une chose pécuniairement » (Ménestrel Reims, éd. N. de Wailly,300); ) 1690 (objet) de valeur « très précieux » (FUR.); 1705 écon. valeur « toutes sortes de titres de rente, actions » (REGNARD, Les Ménechmes, V, 5 ds LITTRÉ); 1740 mus. « valeur que doit avoir chaque note » (Ac.); 1792 peint. « degré de clarté ou d'obscurité propre à chaque couleur » (WATELET, LÉVESQUE, Dict. des arts de peint., t. 1, p. 521); 1845 math. « expression numérique ou algébrique d'une valeur » (BESCH.); ) ca 1690 « signification des termes suivant l'usage reçu » (PÉLISSON ds Trév. 1771); b) ca 1480 mettre en vailleur « mettre dans une haute position » (Le Mistere du Viel Testament, éd. J. de Rothschild, t. 6, 47524); 1690 mettre en valeur (une terre) « donner les soins nécessaires à (pour en tirer un bon produit » (FUR.)). Du lat. valorem, acc. de valor « valeur ». Fréq. abs. littér.:9 469. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 13 430, b) 6 334; XXe s.: a) 9 252, b) 19 854. Bbg. AMACKER (R.). Sur la notion de valeur. In: [Mél. Godel (R.)]. Bologna, 1974, pp. 7-43. — AUROUX (S.). Deux hyp. sur l'orig. de la conception saussurienne de la valeur ling. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1985, t. 23, n° 1, pp. 295-299. — GOUG. Mots t. 1, 1962, pp. 115-118. — MALMBERG (B.). Langue-forme-valeur: réflexions sur trois concepts saussuriens. Semiotica. 1976, t. 18, n° 3, pp. 195-200. - QUEM. DDL t. 22 (s.v. valeur-refuge), 30. — SCHUCHARD (B.). Valor... Bonn, 1970, 220 p. — SWIGGERS (P.). De Girard à Saussure: sur l'hist. du terme valeur en ling. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1982, t. 20, n° 1, pp. 325-331. — SIERTSEMA (B.). Le Concept de valeur chez F. Saussure. In : [Mél. Geschiere (L.)]. Amsterdam, 1975, passim.

valeur [valœʀ] n. f.
ÉTYM. 1080; lat. valor, valorem « valeur ».
———
I
1 Ce en quoi une personne est digne d'estime (au regard des qualités que l'on souhaite à l'homme dans le domaine moral, intellectuel, professionnel). Mérite. || La valeur de qqn. || Haute valeur morale (→ Sévère, cit. 1). Distinction, moralité. || Quelle que soit leur valeur et leur compétence (→ Dictatorial, cit.). || Valeur technique et morale des ministres (→ Guider, cit. 13). Capacité. || Valeur personnelle. || Il n'a aucune valeur : il est nul. || Il avait une haute conscience de sa valeur (→ Génie, cit. 44). || Un homme, un savant de sa valeur, de cette valeur. Calibre, carrure, classe, envergure, étoffe, stature, trempe.(Par anal. de II., 1.). || Calculer (cit. 5), mesurer la valeur d'un homme (→ Enraciner, cit. 2). || Jauger qqn à sa juste valeur (→ Fatuité, cit. 7).
1 (…) cela ne m'éclaire pas sur votre valeur intrinsèque et essentielle, à vous qui venez avec la prétention probable de m'apporter de la sagesse. À qui est-ce que je parle ? Qui êtes-vous ?
Hugo, les Misérables, I, I, X.
De valeur : qui a beaucoup de valeur. || Un homme de valeur (→ 1. Bien, cit. 103; et aussi hors ligne, hors pair, de premier ordre, exceptionnel).Un homme de peu de valeur, médiocre, qui ne vaut pas cher.
Une valeur (XVIe) : une personne qui a de la valeur. || C'est une valeur (cf. fam. C'est quelqu'un). || D'indiscutables (cit. 3) valeurs. || Les valeurs et les déchets (→ Égal, cit. 7). Non-valeur, nullité.
2 Il devint en peu de temps un remarquable reporter, sûr de ses informations, rusé, rapide, subtil, une vraie valeur pour le journal, comme disait le père Walter, qui s'y connaissait en rédacteurs.
Maupassant, Bel-Ami, I, IV.
2 (1170; vieilli depuis le XVIIe). Littér. Courage et hardiesse au combat, dans la lutte. Bravoure, fermeté (d'âme), générosité, héroïsme (cit. 2), vaillance (→ Courage, cit. 6). || Valeur guerrière (→ Barbare, cit. 13) dans les combats (→ Célèbre, cit. 5). || Indomptable (cit. 3) valeur. || « La valeur n'attend pas le nombre des années » (→ Jeune, cit. 1, Corneille).
———
II
1 (XIIIe). Caractère mesurable (d'un objet) en tant que susceptible d'être échangé, d'être désiré. Prix (→ Valeur d'échange, ci-dessous). || La valeur d'un bien (→ Attributaire, cit.), d'un terrain (→ Question, cit. 16), d'un bijou. || Déterminer la valeur de qqch. Apprécier, estimer, évaluer; appréciation, estimation, évaluation. || Connaître la valeur de l'argent (→ Aumône, cit. 10). || Objet estimé au-dessus de sa valeur ( Surévaluer; cher), au-dessous de sa valeur ( Sous-évaluer). || Valeur approchée, approximative. Approximation (→ Avis, cit. 24). || Choses d'égale valeur, qui se valent ( Équivalent, équivaloir); chose de grande valeur, de valeur considérable. || Atteindre la valeur d'un million. || Objet de peu de valeur. Camelote, pacotille; babiole, bagatelle(→ aussi De quatre, de deux sous). || Chose sans valeur, dont on ne peut obtenir de l'argent. || Augmentation de valeur. Plus-value. || Tripler de valeur (→ Engouffrer, cit. 2). || Rapporter le centuple de sa valeur. || Diminution, perte de valeur. Dépréciation, dévalorisation, moins-value. || Chute de valeur (→ Immobilier, cit.). || Valeur locative. || Valeur d'une chose assurée ( aussi Découvert, II., 3.). || Valeur déclarée d'un objet expédié par la poste (→ Charger, cit. 1). || Valeur vénale, valeur marchande, se dit en ce sens pour spécifier qu'il ne s'agit pas de la valeur (au sens III, 1). || La valeur vénale de son trésor (→ Bric-à-brac, cit. 1). || Valeur marchande (cit. 14) d'une œuvre d'art.
3 Il avait vendu la bague, ou du moins remis à l'inconnue cent francs, qui en étaient la valeur.
Stendhal, Romans et nouvelles, « Le philtre ».
En valeur : en l'état d'une chose qui a de la valeur. — ☑ Loc. Mettre un bien, un capital en valeur : le faire valoir, le faire produire. || Mise en valeur. Valorisation (→ Dresser, cit. 16; irriguer, cit. 3). || Mise en valeur d'un pays, d'une région. Développement.
4 Un million de piastres et la présence du maître pendant un demi-siècle seraient nécessaires pour mettre en valeur ces terres magnifiques (…)
Balzac, Mémoires de deux jeunes mariées, 1841, Pl., t. I, p. 156.
(XVIIIe, in Littré). Fig. Mettre en valeur : faire valoir (une personne, une chose) en la montrant à son avantage; mettre en évidence, en relief, monter en épingle. 1. Ressortir (faire). || Savoir se mettre en valeur. || Mettre en valeur ses dons, sa beauté (→ aussi Graduer, cit. 2). || Une couleur qui mettait son teint en valeur. Rehausser. || Étalagiste qui sait mettre sa marchandise en valeur. Présenter. || Être en valeur, à son avantage. || La ponctuation met en valeur les éléments de la phrase (→ Ponctuer, cit. 2). || La chose est bien mise en valeur ( Frapper).
2 (1705). Écon. Qualité d'une chose fondée sur son utilité objective ou subjective (valeur d'usage), sur le rapport de l'offre à la demande (valeur d'échange), sur la quantité de travail nécessaire à la production (→ Demande, cit. 7; échange, cit. 5). || Le prix, aspect économique de la valeur des choses.
5 La valeur n'a d'autre mesure que la valeur : il n'y a point d'unité fondamentale donnée par la nature, il n'y a qu'une unité arbitraire et de convention. Toute marchandise a les deux propriétés essentielles de la monnaie de mesurer et de représenter toute valeur, et, dans ce sens, toute marchandise est monnaie.
Turgot, in Romeuf, Dict. des sciences économiques, art. Valeur.
Valeur ajoutée : différence entre la valeur de la production évaluée aux prix du marché et la valeur des biens et services utilisés dans le processus de production. || Taxe à la valeur ajoutée (T. V. A.).
Fin. || Valeur d'échange (de la monnaie). || Valeur métallique ou intrinsèque de la monnaie (cit. 3). || Rapport de valeurs entre monnaies. Change, cours. || Valeur conventionnelle, monétaire, nominale ou extrinsèque de la monnaie. || Valeur or, valeur officielle du franc (3. Franc, cit. 3). || Maintenir la valeur de la monnaie (→ Financier, cit. 3) par la stabilisation des prix. Pouvoir (d'achat). || Diminution de la valeur de l'argent. Déprécier; dépréciation (cit. 1); dévaluation. || Monnaie dévalorisée; sans valeur. Démonétisé.
3 (Une, des valeurs). || Valeur mobilière ou valeurs : nom générique de tous les titres négociables cotés ou non en Bourse. 2. Action, 2. bon (du Trésor), obligation, part, rente, titre. || Les cours (cit. 21) des valeurs. || Valeurs admises à la cote (cit. 2) officielle, négociables en banque (cit. 2). || Portefeuille (cit. 4) de valeurs. || Le 3%, les valeurs de tout repos (cit. 8). || Une valeur sûre (→ De l'or en barre). || Des valeurs refuges, des valeurs de père de famille. || Trafiquer sur les valeurs (→ Boursicoter, cit. 2). || Baisse, hausse des valeurs.Effet de commerce. Billet, effet, papier. || Les valeurs, instruments de crédit. || Escompte d'une valeur. || Valeur à recouvrer.Fig. || « La valeur (…) la plus réalisable, est l'objet d'art » (Goncourt, Journal, 25 mai 1865).
4 Dr. mar. || Valeur agréée : valeur reconnue, fixée d'un navire.
———
III
1 Caractère de ce qui répond aux « normes idéales de son type » (Foulquié), qui a de la qualité (infra cit. 5), est objectivement digne d'estime (à l'intérieur d'une norme d'évaluation sociale). Mérite, prix. || L'originalité et la valeur de cette œuvre (→ Éparpiller, cit. 22; et aussi esthétique, cit. 4). || Des sentiments qui ont peu de valeur (→ Fond, cit. 47). || La haute valeur de l'enseignement historique (→ Amoindrir, cit. 2). || Une chose de peu de valeur ( Insignifiant, malheureux, médiocre, misérable, négligeable; → Babiole, bêtise…), de valeur, de grande valeur ( Inappréciable, inestimable, remarquable…). || Attacher de la valeur à un objet, un souvenir (→ aussi Émietter, cit. 3). || L'attente (cit. 13) de la mort donne de la valeur à l'instant.L'esprit fait la valeur de l'homme. Force, grandeur.
6 Toute la valeur de mon livre, s'il en a une, sera d'avoir su marcher droit sur un cheveu, suspendu entre le double abîme du lyrisme et du vulgaire (que je veux fondre dans une analyse narrative).
Flaubert, Correspondance, 312, 20-21 mars 1852.
2 Qualité estimée par un jugement. Qualité. || Des œuvres de valeur inégale. || La valeur de l'image (cit. 47) dépend de…, se mesure à… (→ Imaginaire, cit. 10). || Juger au-dessus ( Surestimer), au-dessous de la valeur ( Déprécier, méjuger, sous-estimer), à sa valeur (→ Gerçure, cit. 3). — ☑ Philos. Jugements de valeur (opposé à jugements de réalité), par lesquels on affirme qu'un objet est plus ou moins digne d'estime (→ Fatalité, cit. 8; implicitement, cit.).
7 Je tiens que l'écrivain qui traite de positions morales, non pas sur le mode objectif de l'historien ou du psychologue, mais en moraliste, c'est-à-dire en les marquant de jugements de valeur (…) a le devoir d'adopter une position nette (…)
Julien Benda, la Trahison des clercs, p. 69.
3 Qualité de ce qui produit l'effet souhaité. Efficacité (cit. 4), utilité. || La valeur d'un argument (cit. 9), d'une méthode. || Son autorité n'avait aucune valeur pour l'avenir (→ Avant, cit. 70).Spécialt. Caractère de ce qui a cours légalement, juridiquement. Validité; valable. || Une loi abolie (cit. 6), déclarée sans valeur. Lettre (morte).
4 Caractère de ce qui est important. Importance, portée. || Des documents (cit. 4) qui ont une valeur indéniable. || Ce qu'il dit n'a aucune valeur.
5 Caractère de ce qui satisfait à une fin déterminée. Intérêt, 1. sens (→ Ogive, cit. 1). || Les lignes (→ Creux, cit. 21), les couleurs (cit. 21) ont une valeur par elles-mêmes. || La valeur expressive (cit. 2), harmonique (cit. 8) des mots. || Valeur éducative d'un exercice.En équivalence. || Avoir la, une valeur de…, la même fin, la même fonction que… (→ Dispositif, cit. 4; exclamation, cit. 2; message, cit. 2).
8 Donné par lui, même implicitement, un certificat de probité prenait une valeur qu'il n'aurait pas eue dans une bouche plus solennelle.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. III, XVI, p. 209.
6 a Philos. Caractère de ce qui est estimé subjectivement et posé comme estimable objectivement. || Valeur morale, esthétique. || La valeur esthétique du laid (cit. 13). || La valeur de nos actes. || Après une guerre, la valeur des choses n'est plus la même (→ Bouleverser, cit. 5). || Valeur universelle d'une pensée (→ Science, cit. 16).
9 La valeur est toujours une préférence objectivée et rectifiée (…) Cependant la préférence ne se change en valeur qu'à la condition de fonder le préféré sur le préférable.
L. Lavelle, Traité des valeurs, I, 523, in Foulquié.
10 La Valeur (…) est une qualité que nous attribuons aux choses, comme la couleur, mais qui, en réalité, comme la couleur n'existe qu'en nous, d'une vie toute subjective. Elle consiste dans l'accord des jugements collectifs que nous portons sur l'aptitude des objets à être plus ou moins, et par un plus ou moins grand nombre de personnes, crus, désirés ou goûtés. Cette qualité est donc de l'espèce singulière de celles qui (présentant des degrés), méritent le nom de quantités. Cette quantité abstraite se divise en trois grandes catégories (…) la valeur-vérité, la valeur-utilité et la valeur-beauté.
Alfred de Tarde, Essai de psychologie économique, t. I, p. 63.
b Une, des valeurs. (Après 1850, « valeurs morales… littéraires », in Taine, Philosophie de l'art, II, p. 289). Ce qui est vrai, beau, bien, selon un jugement personnel, plus ou moins en accord avec celui de la société de l'époque; ce jugement (→ Jugement de valeur, ci-dessus, 2.). || Les valeurs morales, sociales, esthétiques. || Théorie des valeurs. Axiologie. || En morale, la notion de valeur a remplacé celle « d'obéissance à une loi révélée » (Ribot), de souverain bien, d'impératif catégorique. || Les valeurs d'une personne, d'un milieu (→ Statut, cit. 2), d'une société (→ Raz, cit. 2). || Évidence qui fonde (cit. 20) la première valeur. || Se référer (cit. 2) à une valeur commune. || Valeurs absolues, relatives ( Relativisme). || La liberté, seule valeur impérissable (cit. 4) de l'histoire. || Une vérité qui transcende la vie, une valeur de portée universelle (→ Héros, cit. 27). || L'humanisme (cit. 5) prend l'homme comme fin et comme valeur supérieure. || Valeurs de civilisation (→ Dépassement, cit.), valeurs pratiques (→ Jeu, cit. 3). || Avoir des valeurs, affirmer des valeurs (→ Renaissance, cit. 4). || Changement dans les valeurs d'une société, d'une époque. aussi Mode. || Transmutation de valeurs (Nietzsche). → Déséquilibre, cit. 4. || Valeurs humaines remises en question (→ Hiérarchie, cit. 9). || L'effondrement (cit. 5) des valeurs de notre vie. — ☑ Échelle (cit. 14) des valeurs : valeurs classées relativement les unes aux autres, de la plus haute à la plus faible, dans la conscience d'un individu, et qui sert de référence dans ses jugements, sa conduite.Hiérarchie des valeurs, table des valeurs. || « Le système de valeurs (d'une société) reflète sa structure… » (Sartre, Situations III, p. 194).
11 « L'intelligence n'est pas créatrice de valeurs, elle ne fait que reconnaître les valeurs existantes, lesquelles sont biologiques en leur fond » (eisler)… Comme, d'une part, il y a (…) une grande ressemblance entre les hommes dans leur détermination des valeurs, c'est-à-dire dans leur réactions morales, sociales, esthétiques, religieuses, etc. Comme, d'autre part, il y a des différences d'organisation entre les individus, il en résulte des variations individuelles dans l'estimation des valeurs.
Th. Ribot, la Logique des sentiments, p. 38-39.
12 Il y a eu des valeurs, mais il n'y en a plus (…) Le monde a marché tant qu'on a cru en Dieu, dans la raison, le progrès. Mais nous ne croyons plus qu'à une chose qui ne comporte aucune politique. Nous ne croyons plus qu'à la mort.
P. Nizan, le Cheval de Troie, V.
13 (…) les hommes assouvissent leurs goûts, et sont voués à leurs valeurs (…) Les vraies sont celles pour lesquelles ils acceptent la misère, la dérision et parfois la mort.
Malraux, les Voix du silence, p. 528.
13.1 Les militants, eux, sont plus dangereux; ils dressent des échelles de valeur et les défendent avec la dernière énergie, à moins que, sur le point de connaître la défaite, ils ne retournent leurs échelles : entre adorer et brûler, ils ne voient pas de troisième voie.
Alain Bosquet, les Bonnes Intentions, p. 213.
———
IV
1 Mesure (d'une grandeur ou d'une quantité variable). || La valeur d'une grandeur (→ Référence, cit. 1), d'un nombre (→ Supprimer, cit. 9), du nombre entier N (→ Suite, cit. 25), d'un quantum (→ Quantifier, cit. 2). || Expressions d'une valeur. || Valeur d'une variable. || Valeur numérique. Mesure. || Valeur absolue d'un nombre réel : ce nombre s'il est positif, son opposé s'il est négatif. Module (ex. : la valeur absolue de −2 est 2, notée |2|).Valeur absolue d'une grandeur ou d'une quantité dotée d'un sens, sa mesure par un nombre arithmétique, indépendamment du sens.
14 (…) affirmer d'une grandeur qu'elle est mesurable, c'est affirmer qu'on peut en fixer la valeur en lui faisant correspondre un nombre bien déterminé.
L. de Broglie, Physique et Microphysique, p. 92.
|| « Valeur limite » (Rev. gén. des sc., 30 janv. 1904, no 2, p. 62).
Quantité approximative. || La valeur d'un kilomètre, d'un litre, de deux cuillers à soupe. || Écrire (cit. 30) la valeur d'une moitié de feuilleton.
2 Mesure conventionnelle (attachée à un signe). || La valeur des cartes (→ Milieu, cit. 6). || Les cartes de l'atout ont une valeur supérieure à celle des autres.(1740). Durée relative (d'une note, d'un silence), indiquée par sa figure, éventuellement modifiée par certains signes (point, triolet, etc.). || La valeur d'une blanche est deux noires; d'une noire pointée, trois croches.
3 (1690, « sens »). Ling. Sens (d'un mot) limité ou précisé par son appartenance à une structure (champ associatif, contexte…). Signification. || Synonymes (cit. 3) qui n'ont de valeur propre que par leur opposition. || Valeur d'un mot dans une expression, un emploi stylistique. || La valeur juste des mots (→ 1. Bon, cit. 23). || Connaître la valeur des mots.
15 Un état du jeu (d'échecs) correspond bien à un état de la langue. La valeur respective des pièces dépend de leur position sur l'échiquier, de même que dans la langue chaque terme a sa valeur par son opposition avec tous les autres termes.
F. de Saussure, Cours de linguistique générale, p. 125-126 (cf. aussi ibid., p. 160 sqq.).
4 (1792). Peint. Qualité (d'un ton plus ou moins foncé ou plus ou moins saturé). || Les valeurs d'une même couleur. || Des écarts de valeurs plutôt que des contrastes de tons (→ Lumière, cit. 19). || Tons chauds et froids de valeurs équivalentes (→ Modulation, cit. 6).
16 (…) mais aussitôt s'établit une confusion dans son esprit entre couleur et clarté; et je me rendais compte que son imagination ne parvenait à faire aucune distinction entre la qualité de la nuance et ce que les peintres appellent, je crois, « la valeur ». Elle avait le plus grand mal à comprendre que chaque couleur à son tour pût être plus ou moins foncée, et qu'elles pussent à l'infini se mélanger entre elles.
Gide, la Symphonie pastorale, 28 févr., p. 49.
— N. B. Il s'agit d'une aveugle.
CONTR.(Du sens I) Médiocrité, nullité; médiocre, non-valeur, nullité. — Faiblesse, lâcheté. — (Du sens III) Médiocrité.
DÉR. Valeureusement, valeureux, valorisation.
COMP. Contre-valeur, non-valeur, survaleur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Valeur — (franz., spr. walör), Wert, oft kurz statt der Bezeichnung Wertpapier gebraucht. V. morte, totes Papier, ein Papier, das zwar an der Börse eingeführt ist, aber kaum gehandelt wird. Vgl. Non valeur …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Valeur or — ● Valeur or valeur exprimée en une unité monétaire convertible en or …   Encyclopédie Universelle

  • Valeur — Outre la région parisienne, c est dans le Jura que le nom est le plus répandu. Sens incertain. Faut il en faire le surnom d un homme valeureux ? Peut être, à moins qu il ne s agisse d une déformation du prénom Valère ou encore d un toponyme :… …   Noms de famille

  • Valeur — (fr., spr. Walöhr), Werth …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Valeur — (frz., spr. walöhr), Wert, Wertpapier …   Kleines Konversations-Lexikon

  • valeur — фр. [валэ/р] valore ит. [вало/рэ] длительность звука …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • valeur — (va leur) s. f. 1°   Force, courage à la guerre, dans le combat (le sens propre du verbe latin valere étant être fort). •   Je suis jeune, il est vrai, mais aux âmes bien nées La valeur n attend pas le nombre des années, CORN. Cid, II, 2. •   La… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • VALEUR — s. f. Ce que vaut une chose, suivant la juste estimation qu on en peut faire. Il faut que vous me rendiez mon cheval, ou la valeur. Je lui en ai payé la valeur. Ce bien n a pas été vendu sa juste valeur, à sa juste valeur. Il a augmenté, doublé,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • VALEUR — n. f. Ce que vaut une chose, suivant la juste estimation qu’on en peut faire. Je lui en ai payé la valeur. Ce bien n’a pas été vendu sa juste valeur, à sa juste valeur. Il a augmenté, doublé, triplé la valeur de cette terre par une meilleure… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Valeur — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Valeur », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot « valeur », du latin classique …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.